Mon premier massage érotique avec finition par la magnifique Léa

La porte s’ouvrit et m’accueillit l’une des plus belles femmes que j’aie jamais vue. Léa, la masseuse, avait environ 45 ans, était mince, avait de magnifiques cheveux châtain clair, de beaux yeux noisette et une belle poitrine. Elle portait une lingerie fine extrêmement sexy et moulante qui accentuait ses seins et me laissait voir son joli ventre plat. Cette femme était tellement attirante que je ne pouvais pas cacher mon excitation et la tige qui ne cessait de se dresser sous la serviette que je portais, après avoir enlevé mes vêtements.

La préparation du massage

La pièce était très simple : un plancher en bois, une table de massage couverte, une petite étagère remplie d’huile et de serviettes, une chaise et une petite musique d’ambiance apaisante. Léa a pris ma serviette et m’a invité à m’allonger sur le ventre sur sa table de massage. Je tournai la tête pour la regarder de nouveau pendant qu’elle se préparait, frottant une huile parfumée et fleurie sur les mains avec lesquelles elle allait masser mon corps nu.

Elle s’est retournée et j’ai compris qu’elle ne portait pas de soutien-gorge. À travers sa chemise translucide, je pouvais voir deux points durs et sombres qui pointaient. J’ai enfoui ma tête dans l’oreiller et j’ai essayé de me détendre, évitant toutes les pensées sexuelles qui s’accumulaient dans mon esprit.

Léa commença à caresser mon corps en déplaçant doucement ses mains le long de mon dos, m’enduisant d’huile de massage. Je fermai les yeux et me détendis, me laissant entraîner par la douceur et la sensualité du massage. Elle commença à appuyer sur mes épaules et mon dos avec plus de force. J’avais l’impression de me fondre dans la table. Elle malaxa mes muscles et à chaque geste, une sensation incroyablement agréable de bien-être envahissait mon corps.

La chaleur monte…

Et au bout d’un moment, elle descendit vers mes fesses et commença à les malaxer, en passant ses mains le long de l’intérieur de mes cuisses. Instinctivement, j’écarte mes jambes pour la laisser travailler plus efficacement. Totalement offert à Léa, je n’osais plus lever la tête de mon oreiller. Je me suis laissé faire.

Léa commença à frotter ses mains le long de mes cuisses, ses doigts effleurant légèrement mes testicules de temps en temps. J’étais certain qu’elle le faisait exprès. Elle n’était plus qu’à un cheveu de me les caresser.

« Oops ! », dit Léa alors que je frissonnais au contact de ses doigts contre mon sexe et mes couilles.

« Euh, c’est bon », dis-je, le cœur battant et une chaleur excitante se répandant dans tout mon corps.

Après avoir fini de me masser les jambes, Léa me tapota le derrière. Je lève les yeux, confus. Elle me demanda alors de me retourner sur le dos. Je tendis maladroitement la main derrière moi et me retournai lentement, en espérant que mon sexe ne soit pas trop au garde-à-vous. Mais je n’avais rien pour le cacher.

L’arrivée au Nirvana

Topless, Léa se pencha sur ma tête et appuya sur le haut de ma poitrine, plaçant ses seins à quelques centimètres de mon visage. Ses tétons bruns cacao étaient magnifiquement dessinés, raides et durs. J’étais hypnotisé par ses jolis seins 95D. Elle se pencha davantage pour que ses mains atteignent mon abdomen ce qui rapprocha encore plus sa poitrine de mon visage.

Elle se déplaça, ensuite, sur le côté et posa une main sur ma hanche tandis que l’autre reposait sur mon ventre et mes abdominaux. Je pouvais sentir ses doigts ramper, se rapprocher de mon pubis. Nos yeux se sont croisés et elle m’a souri. Je n’avais aucune gêne quand j’étais sur le ventre, mais maintenant que j’étais sur le dos, ma queue était libre et mon excitation bien visible.

Comme c’était mon premier massage érotique à Nice avec Léa, je ne savais vraiment pas que l’intérieur de mes cuisses était une zone aussi érogène ! Mais en excellente professionnelle, Léa le savait très bien et en jouait. Elle massait mes cuisses en amenant ses mains aussi près que possible de mon pénis sans réellement le toucher. Le massage a duré 60 minutes. Une heure complète d’excitation, de sensualité et de détente. Au final, j’étais sur le point de jouir mais je ne savais pas comme y résister.

A l’approche de la fin de la séance, Léa approcha ses mains douces de ma bite bien raide et excitée, l’a tenue fermement et a commencé à me masturber. Surpris mais incapable de me retenir, j’ai commencé à éjaculer après quelques instants, sans retenue, pendant qu’elle me caressait. Je n’avais jamais éjaculé comme ça de ma vie ! Mon ventre était couvert de sperme chaud. Cela a duré quasiment 10 secondes !

J’ai finalement fini de jouir et j’ai réalisé que j’étais recouvert de mon propre sperme. Léa m’a aussitôt essuyé en me lançant un grand sourire. Elle me nettoya avec une serviette humide et tiède, enlevant tout le sperme sur mon corps et ses mains. Elle a ensuite utilisé une autre serviette pour me sécher.

« Êtes-vous satisfait ? », me demanda-t-elle avec une voix douce.

Je ne pouvais répondre, étant encore dans les nuages. J’ai juste réussi à hocher la tête pour dire Oui. Je suis resté assis pendant quelques secondes, essayant de reprendre mon souffle, ma bite bougeant toujours sous l’effet de l’excitation. Léa m’a ensuite invité à me lever et me rhabiller, ce que je n’ai pas tardé à faire.

Même si nous n’avons pas baisé, c’était un massage érotique inoubliable !

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.